Les effets des annonces immobilières et de la crise économique sur l’immobilier au Maroc

Vuvendu.ma est un site internet qui met à la disposition de ses visiteurs des informations dans un cadre précis. Dans un cadre précis parce que les informations sont classées déjà en deux types : les petites annonces et des articles. Ces informations sont réparties en plusieurs catégories : Immobilier, Auto-moto, Animaux, Services, Bonnes affaires, Affaires de pro etc. Sur le site on peut donc retrouver plus d’une annonce immobilière sur le Maroc, accompagnées d’articles sur l’immobilier au Maroc.

Bien évidemment on retrouve aussi des annonces dans les autres catégories du site. Ces annonces sont classées en fonction des villes, alors pour la rubrique Immobilière on retrouve des articles et des annonces sur l’immobilier de Marrakech par exemple. Notons que les annonces sont postées par des particuliers, des entreprises, qui sont aussi visiteurs du site web. __Etat du marché immobilier marocain en 2010__ Après la crise économique de 2009, la question qu’on est en droit de se poser, c’est celle de savoir si le Maroc a oui ou non été affecté par la crise ? Est-ce que les différents pôles de l’économie marocaine ont été atteints ? Dans notre cas la question se pose essentiellement pour le secteur immobilier qui reste l’un des plus porteurs du royaume. Cette question a été posée sous le thème « Quelle perspective pour le secteur immobilier en 2010 » lors d’un débat organisé par le Club Entreprendre à Marrakech. Cependant, on est tout aussi tenter de se demander si le taux élevé d’annonces immobilières au Maroc influence les chiffres ? En général, les professionnels du secteur de l’immobilier au Maroc, notamment Monsieur Noureddine Charkani, Directeur de Wafa immobilier, ont préféré parler d’une stabilisation, en d’autres termes d’un ralentissement de l’activité afin d’accuser le coup de la crise. Toutefois, ce ralentissement a permis à d’autres catégories de clients et à d’autres régions de se démarquer et de faire leur apparition sur le marché. Selon Noureddine Charkani, Directeur de Wafa immobilier, l’immobilier de Marrakech connaît une baisse dans l’activité pour les propriétés haut de gamme. Les régions de Tanger et Saidia quant à elles sont affectées dans le haut standing. D’après d’autres avis, entre autres celui de Monsieur Jawad Ziyat, Directeur du groupe Addoha, cette situation est causée par les demandes qui explosent, du coup, l’offre a du mal à suivre et une situation d’inflation commence à se dessiner. On pourrait avoir l’impression qu’après la crise économique les banques ont arrêté d’octroyer des prêts mais les statistiques montrent que c’est l’inverse, on a noté une augmentation des prêts à une hauteur de 11% entre 2008 et 2009. Le haut de gamme et le haut standing connaissent des baisses de production mais pas le logement économique pour lequel les demandes continuent d’affluer, surtout à Casablanca, Tanger, Fès et Rabat. Par contre, les demandes pour le logement social, ont connu une baisse étonnante de 30%.

Les commentaires sont fermés.